Charlotte Raflin

Psychomotricienne

Qui suis-je ?

Psychomotricienne diplômée d’état, je travaille au sein du Pôle TSA3 en proposant des suivis individuels, ainsi que des groupes.
Parcours : Diplômée d’état en juin 2015, j’exerce en libéral depuis Avril 2016 et exerce également au sein d’une Maison d’Accueil Spécialisée accueillant des adultes atteints de polyhandicap.
Formations spécifiques : spécialité Autisme en fin de diplôme d’état, approche sensori-motrice de Bullinger, médiation Brainball (technique de concentration s’appuyant sur les coordinations gestuelles), initiation à l’évaluation du profil sensoriel de Dunn.

Qu’est-ce que la psychomotricité ?
La psychomotricité est une profession paramédicale (sur ordonnance d’un médecin donc) permettant d’aborder le corps, le psychisme et l’affect dans le but de traiter des problématiques corporelles en lien avec la dimension psychique du·de la patient·e, et vice versa. Il s’agit avant tout de prendre en compte la personne dans sa globalité, remise dans son contexte environnemental. La psychomotricité aborde notamment le corps dans ses dimensions tonique, structurelle, représentative et spatio-temporelle.
La psychomotricité s’adresse à tout âge, dès lors qu’il y a une altération du lien entre la personne et son environnement, l’empêchant de s’épanouir.
Pour les plus petit·e·s : perturbations sensorielles, retard de développement psychomoteur …
Pour les enfants : troubles des apprentissages, troubles du comportement, déficit attentionnel, syndrome génétique, inhibition ou agitation psychomotrice …
Pour les adolescent·e·s : troubles de l’image du corps, anxiété …
Pour les adultes et personnes âgées : anxiété, angoisse de chute, perte de capacités motrices en lien ou non avec une maladie neurodégénérative …

Quelles méthodes de travail j’utilise:
Le·a psychomotricien·ne entre en relation avec son patient dans une attitude de neutralité bienveillante. Elle·Il utilise des médiations ou techniques corporelles qui mettent en jeu le corps, en mouvement ou non, via des objets ou non, toujours dans l’idée d’adapter la technique à la·au patient·e selon ses difficultés et dans une optique de bien-être psychocorporel. En voici quelques-unes : le jeu, la musique, l’expression corporelle, la relaxation, l’expression théâtrale, le jonglage … Les séances peuvent être proposées en individuel, ou en groupe.

Mes disponibilités:
mercredis, vendredis, samedis

ateliers en binôme autour des interactions sociales, et groupe enfant le mercredi.